entete.jpg
- Présentation
Cet enregistrement a pour but de mettre en valeur le partimoine et des artistes angevins ainsi que la musique française du XXème siècle pour grand orgue et choeur via la réalisation de l'enregistrement d'un disque (CD) et l'organisation d'un concert de lancement.
Ce projet est porté par deux associations qui mettent leurs moyens et compétences en commun. Il s'agit de l'association Orgue en Pays de la Loire et Inspiration Orgue. Orgue en Pays de la Loire est une association régionale qui concentre les informations des différentes associations de la région et les diffuse (plaquettes, site internet). Elle organise également différentes manifestations autour de l'orgue (concerts, récitals, master-class, académie, stage...). Elle a aussi pour but de conseiller et d'apporter son concours au patrimoine organistique de la région (entretien, conseils...) ainsi qu'au projet de nouveaux instruments. Inspiration Orgue est une toute jeune association basée dans le Maine-et-Loire. Elle a les mêmes buts mais son action et son rayonnement se concentrent sur le département angevin.

- Le grand orgue de la cathédrale d'Angers
L'enregistrement aura lieu au grand-orgue historique de la cathédrale d'Angers. Cet instrument est l'oeuvre d'Aristide Cavaillé-Coll, le célèbre facteur français connu à travers le monde. Il date de 1873. Il a été restauré et agrandi par la maison Beuchet-Debierre en 1959. L'instrument actuel comporte 65 jeux (65 sonorités différentes). C'est un des plus grands et des plus beaux de France. Sa réputation est internationale grâce notamment aux enregistrements qui ont déjà été réalisés sur cet instruments.
angers.jpg


- Les oeuvres
Les oeuvres enregistrées font parties de la musique française du XXème siècle. Elles sont toutes d'inspiration grégorienne, c'est à dire basées sur des hymnes grégoriens. Deux compositeurs sont mis en valeur : Marcel Dupré (1886 - 1971) et Maurice Duruflé (1902 - 1986). Concernant M. Dupré l'oeuvre choisie est la "Symphonie-Passion", pour M. Duruflé, il s'agit des "Quatre motets sur des thèmes grégoriens" et du "Prélude, adagio et choral varié sur le thème du veni creator".
La Symphonie-Passion tire son origine d'une improvisation que M. Dupré a réalisée en 1921 lors d'une tournée aux Etats-Unis sur l'orgue géant du magasin Wanamaker. On lui avait alors donné 4 thèmes grégoriens. En souvenir de ce concert, il écrivit la partition de cette symphonie en 1924. Elle comporte 4 mouvements (I -Le monde dans l'attente du sauveur, II - Nativité, III – Crucifixion, IV - Résurrection). C'est une oeuvre d'une très grande expressivité et d'une utilisation dynamique de l'instrument. Son premier mouvement a été comparé par certains au Sacre du printemps de Stravinski. Son deuxième mouvement prend des tournures de pastorale en reprenant l'hymne "adeste fideles". La troisième partie est la plus poignante. Basée sur le Stabat mater, elle est une grande progression vers le tutti de l'orgue, sur un rythme répété sans cesse qui représente la marche puis l'agonie du Christ sous les clameurs de la foule. Ce mouvement se termine sur des sonorités très douces voulant ainsi représenter les pleures de Marie. Pour terminer son oeuvre, M. Dupré a écrit ici une de ces pages les plus brillantes. En effet, le quatrième mouvement, appelé "Resurrection", est basé sur ce qu'on appelle une "fileuse" (les notes rapides défilent sans cesse). Ecrite comme une toccata, cette pièce commence sur les sonorités douces puis finit en apothéose sur la pleine puissance de l'instrument. Cette partie a pour thème "adoro devote".
Les Quatre motets sur des thèmes grégoriens de M. Duruflé ont été composés en 1960. Ce sont 4 pièces pour choeur de courte durée qui reprennent les hymnes grégoriens : Ubi caritas et amor, Tota pulchra es, Tu es petrus, Tantum ergo.
Le Prélude, Adagio et Choral varié sur le thème du veni creator a lui été composé en 1930. Cette oeuvre pour grand-orgue reprend un des hymne grégorien les plus connus encore à ce jour. Mais ce dernier n'apparait véritablement qu'à la dernière partie de l'oeuvre. M. Duruflé nous fait d'abord passer par diverses émotions avant de nous le dévoiler de façon éclatante en alternant les versets de l'hymne grégorien et des variations à l'orgue.


- Les artistes
Les artistes qui mettront en oeuvre ce projet sont tous angevins. Il s'agit de l'organiste Régis Prud'homme et de l'Ensemble Vocal du Val de Loire (EVVL).
Régis Prud'homme
Né en 1980, Régis Prud’homme étudie l’orgue dès le plus jeune âge avec Paul Jauffrit à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Puis, à l'École Nationale de Musique de la Roche-sur-Yon, il obtient son Diplôme de Fin d'Études avec Michel Bourcier. En 1997, le brevet supérieur avec mention lui a été décerné lors du concours Marcel Dupré de Chartres. Tout en suivant à la Faculté de Tours des études de Musicologie qui le mèneront à la Licence, il intègre la classe d’Olivier Vernet au Conservatoire National de Région de cette même ville, où il est récompensé en 2000 par un Premier prix à l’unanimité, suivi d’un Premier prix de perfectionnement avec félicitations du jury l’année suivante. Il obtient en 2002 un CAPES d’éducation musicale et de chant chorale et devient ainsi professeur en collège. Après une année d’études complémentaires avec Louis Robilliard au Conservatoire de Lyon, où il reçoit à nouveau un Prix de perfectionnement en 2003, il a travaillé l’interprétation et l’improvisation avec Henri-Franck Beaupérin. Il aborde un large répertoire et se produit régulièrement en concert à Tours, Luçon, Angers, Saint-Gilles Croix de Vie, Rennes, Nantes, Le Havre, Paris (La Madeleine, Saint-Antoine des Quinze-Vingts…), Saint-Malo … en tant que soliste ou comme accompagnateur de diverses formations vocales ou instrumentales. Il est organiste à Beaufort-en-Vallée. Régis Prud’homme a obtenu le Grand Prix Jean-Louis Florentz de l’Académie des Beaux-Arts 2005. En janvier 2009, il a été nommé au poste d’organiste suppléant au Grand Orgue Cavaillé-Coll / Beuchet-Debierre de la cathédrale d’Angers.
- Le site de l'organiste Régis Prud'homme
regis.jpg

Ensemble Vocal du Val de Loire
Né de la volonté de regrouper divers chanteurs amateurs et professionnels de la région passionnés de musique vocale (élèves ou anciens élèves d’écoles de musique, de conservatoires ou bien encore artistes lyriques), cet ensemble a pour but d’offrir un travail de qualité alliant engagement et rigueur. Il vise à mutualiser les savoirs, à explorer les différents répertoires de la musique classique et à les faire connaître à un large public dans des lieux renommés. L’exigence et la précision ont permis, déjà après un an d’existence, à ce tout nouvel ensemble de s’inscrire parmi les formations établies de la région. Le travail entrepris par le chef de chœur est construit sur des opportunités de rencontres avec d’autres ensembles, d’autres chefs de chœur, ou bien encore sous forme de masters classes. Cet ensemble vocal, à géométrie variable, a été amené à se produire avec des effectifs différents : d’un chanteur par voix lors par exemple de la première présentation du motet BWV 225 de Bach à la Cathédrale d’Angers à un maximum de six chanteurs par pupitre pour des répertoires plus imposants en terme de puissance sonore (concert d’œuvres romantiques) ou dans la perspective d’une production avec orchestre.

evvl.jpg


- Le concert de lancement
Un concert de lancement est prévu à la cathédrale d'Angers. Il permettra d'entendre l'intégralité des oeuvres enregistrées. Le jeu de l'organiste sera retransmis sur grand écran. Ce dispositif est très apprécié du public qui découvre souvent la complexité du jeu de l'organiste. Ce concert sera également l'occasion de remercier tous les partenaires qui auront aidé de près ou de loin à la réalisation du projet. Il aura lieu le samedi 15 octobre 2016 à 20h30.
Prix des places : 5 euros.